Administrateur National Chargé de Programme_Protection & Redevabilite Populations Affectees_FT NOA

  • Contract
  • Burundi

United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees in the Near East (UNRWA)

JOB DESCRIPTION

Le PAM célèbre et embrasse la diversité. II s’engage à respecter le principe de l’égalité des chances en matière d’emploi pour tous ses employés et encourage les candidats qualifiés à postuler sans consideration de la race, de la couleur, de l’origine nationale, de l’origine ethnique ou sociale, des informations génétiques, du sexe, de l’identité et/ou de l’expression de genre, de l’orientation sexuelle, de la religion ou des convictions, du statut VIH ou d’un handicap.

A PROPOS DU PAM

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) est la plus grande Agence Humanitaire qui lutte contre la faim dans le monde. Le PAM œuvre pour un monde où chaque homme, femme et enfant a accès en permanence à suffisamment de nourriture pour mener une vie saine et active.

CONTEXTE ORGANISATIONNE ET DESCRIPTION DU POSTE

Le PAM s’efforce de sauver des vies et de changer des vies en fournissant une aide alimentaire et des programmes de renforcement de la résilience. Conformément aux ODD 2 et 17, les opérations du PAM se sont aventurées dans différentes modalités de transfert alimentaire et de renforcement des capacités pour éliminer la faim d’ici 2030 et revitaliser les partenariats mondiaux pour le développement durable.

Le PAM est déterminé à veiller à ce que ses activités ne contribuent pas à de nouveaux dommages. L’organisation s’engage également à veiller à ce que son aide atteigne les groupes les plus vulnérables et marginalisés, y compris les personnes handicapées. Parallèlement, l’organisation s’efforce d’être plus responsable envers les populations touchées en leur fournissant des informations en temps opportun et en les faisant participer à la prise de décisions, ainsi qu’en veillant à ce qu’elles aient accès à des mécanismes fonctionnels de plainte et de rétroaction.

À cette fin, le PAM a adopté une politique institutionnelle en matière de protection humanitaire et approuvé les engagements du Comité permanent interorganisations sur la responsabilisation envers les populations touchées. L’organisation renforce également ses capacités internes liées non seulement à la protection humanitaire et au PAA, mais aussi à la sensibilité aux conflits, à la protection des données personnelles et de la vie privée, et à l’inclusion des personnes handicapées.

Les services d’un Administrateur chargé de programme Protection, responsabilité envers les populations touchées sont requis au bureau de pays du WPF Burundi pour s’assurer que toutes les opérations actuelles et les plans futurs intègrent des considérations liées à la protection, au PAA et au genre, et pour surveiller l’environnement de risque à mesure qu’il change en réponse aux réglementations gouvernementales, à la diminution de la présence sur place des humanitaires, aux restrictions de mouvement et à d’autres facteurs. Les compétences de l’Administrateur chargé de programme Protection, responsabilité envers les populations touchées sont également nécessaires pour aider les organisations partenaires à tenir compte des principaux risques de protection dans le cadre de leur planification et de la mise en œuvre des activités d’aide alimentaire.

PRINCIPALES TACHES ET RESPONSABILITES. (Non-exhaustive)

Sous la supervision directe du Directeur de pays, et avec l’appui du Conseiller régional pour la protection, l’Administrateur chargé de programme Protection, responsabilité envers les populations touchées APP s’acquittera des tâches suivantes :

  1. Fournir des conseils techniques, une formation et une orientation sur la protection et l’APP aux collègues qui travaillent au niveau national et au niveau des bureaux extérieurs.
  2. Renforcer la contribution du PAM aux forums externes pertinents au niveau des pays (par exemple, les réunions des groupes sectoriels sur la protection) et les processus interinstitutions (par exemple, les évaluations conjointes).
  3. Établir et maintenir des partenariats opérationnels et des approches collaboratives liées à la protection et au PAA avec d’autres acteurs humanitaires et de développement.
  4. Veiller au respect des politiques, procédures, manuels et directives du PAM et/ou proposer de nouvelles initiatives pour combler les lacunes ou les obstacles dans un contexte politique complexe.
  5. Développer des systèmes et des POS qui répondent aux besoins de protection et assurer le suivi de leur mise en œuvre avec les responsables d’activité, le chef de programme et le chef des bureaux extérieurs.
  6. Aider les équipes du programme à effectuer une brève analyse, un suivi sur place, des liens avec les acteurs de la protection et d’autres exercices similaires pour identifier et atténuer les risques de protection.
  7. Veiller à ce que des approches participatives et communautaires de protection et de responsabilisation à l’égard des populations touchées soient incluses à tous les stades du cycle de programmation.
  8. Grâce à une interaction régulière avec les bénéficiaires, les autorités et le réseau de partenaires, se tenir au courant des développements politiques, sociaux, économiques et culturels qui ont un impact sur l’environnement de protection et fournir des informations et un soutien à la direction.
  9. Dans la mesure du possible, maintenir une présence en matière de protection par le biais de missions sur le terrain et de rapports, en établissant un contact direct avec les bénéficiaires, les communautés d’accueil, les autorités locales et les partenaires.
  10. Travailler avec l’équipe du programme P (en particulier le suivi et l’évaluation et l’AVM) pour renforcer l’analyse de la protection et la collecte et la communication des données sur la protection (y compris les données sur l’âge, le sexe et la diversité), y compris par des méthodes à distance si nécessaire.
  11. Travailler avec l’équipe du programme P pour renforcer les mécanismes de plaintes et de retour d’information (CFM) pour les populations touchées, en particulier pour les réfugiés.
  12. Soutenir le bureau de pays du Burundi dans la mise en œuvre de SCOPE et de mVAM pour s’assurer que les considérations de protection, de genre et de PAA – en particulier dans le domaine de la protection des données – sont correctement intégrées.
  13. Établir des liens avec le Bureau régional du PAM à Nairobi et au Siège pour obtenir un appui et des mises à jour si nécessaire.
  14. S’acquitter de toutes autres tâches connexes qui pourraient lui être confiées.

RESULTATS ATTTENDUS

1. Le personnel du PAM au Burundi est formé et conscient des principes et des meilleures pratiques en matière de protection et d’APP, y compris dans son travail quotidien sur le terrain ;
2. Le PAM représente de manière adéquate la protection et les intérêts du PAA de ses bénéficiaires dans les instances extérieures et les évaluations sur le terrain;
3. Les procédures opérationnelles standard pour la protection et l’APP sont régulièrement mises à jour et améliorées pour refléter les meilleures pratiques dans les pays et dans la région et les commentaires des bénéficiaires ;
4. L’analyse en temps opportun des questions de protection et de PAA est formulée avec des recommandations claires pour action / décision par la direction;
5. Contribution efficace à des rapports de haute qualité et opportuns pour les donateurs, le gouvernement et d’autres entités, y compris les aspects liés à la protection et au PPA;
6. L’analyse de la sécurité alimentaire et de la nutrition du PAM inclut efficacement les aspects de protection et d’APP ;
7. Les mécanismes de retour d’information communautaires sont renforcés et élargis pour couvrir toutes les activités du PAM;
8. Des liens efficaces ont été établis avec le bureau régional du PAM à Nairobi, le siège et les institutions spécialisées pour échanger les meilleures pratiques et les innovations dans les domaines de la protection et du PAA.

CAPACITES ORGANISATIONNELLES DE BASE

But
Comprendre et communiquer les objectifs stratégiques : Comprendre les objectifs stratégiques du PAM et le lien avec ses propres objectifs de travail.
Être une force de changement positif : Adapter avec souplesse les contributions individuelles pour tenir compte des changements d’orientation des superviseurs et des changements internes/externes (tels que l’évolution des besoins des bénéficiaires, les nouvelles exigences des partenaires).
Rendre la mission inspirante pour notre équipe: Reconnaît et partage avec les membres de l’équipe les façons dont les contributions individuelles se rapportent à la mission du PAM.
Rendre notre mission visible dans les actions quotidiennes: Fixer ses propres objectifs en alignement avec les opérations globales du PAM et être capable de communiquer ce lien aux autres.
Gens
Chercher des moyens de renforcer les compétences des gens: Évalue ses propres forces et faiblesses pour accroître la conscience de soi et les inclut dans les conversations sur ses propres besoins de développement.
Créer une culture inclusive : Participer à un dialogue ouvert et valoriser la diversité des opinions des autres, quels que soient leurs antécédents, leur culture, leur expérience ou leur affectation dans un pays.
Soyez un coach et fournissez des commentaires constructifs: Rechercher de manière proactive des commentaires et du coaching pour renforcer la confiance en soi et développer et améliorer les compétences individuelles.
Créer un esprit « Je vais »/« Nous allons » : Participer à la réalisation des activités et des objectifs de l’équipe face à des circonstances difficiles.
Performance
Encourager l’innovation et les solutions créatives: Montrer la volonté d’explorer et d’expérimenter de nouvelles idées et approches dans son propre travail.
Se concentrer sur l’obtention de résultats : Fournit constamment des résultats dans le cadre de la portée individuelle du travail, dans les délais, le budget et sans erreur.
Prendre des engagements et tenir ses engagements : S’engage à assumer les obligations redditionnelles et les responsabilités individuelles face à l’évolution constante des priorités nationales ou fonctionnelles.
Faire preuve de détermination : Prendre des décisions rationnelles concernant les activités individuelles lorsqu’il est confronté à des circonstances incertaines, y compris en période d’ambiguïté concernant l’information ou l’orientation du gestionnaire.
Association
Établir des liens et partager entre les unités du PAM : Cherche à comprendre et à s’adapter aux priorités et aux styles de travail préférés des équipes internes ou inter-unités.
Établir de solides partenariats externes : Démontrer la capacité de comprendre les besoins des partenaires externes et d’y répondre de manière appropriée et/ou de les faire remonter aux échelons.
Faire preuve d’agilité politique et d’adaptation : Adopte un comportement éclairé et professionnel envers les partenaires et les parties prenantes internes et externes.
Être clair sur la valeur que le PAM apporte aux partenariats : Fournir un appui opérationnel sur les analyses et les évaluations qui quantifient et démontrent la valeur unique du PAM en tant que partenaire.

COMPETENCES FONCTIONNELLES

Nom de la competence Description du comportement attendu pour le niveau de compétence
Cycle de vie du programme et assistance alimentaire Aptitude démontrée à identifier les variables clés et les facteurs contextuels qui affectent les problèmes et les programmes d’aide alimentaire tout au long du cycle de vie afin d’éclairer la conception ou la refonte de programmes de qualité.
Modalites de transfert (nourriture, espèces, bons) Aptitude démontrée à analyser et à consolider des informations quantitatives et qualitatives provenant de différentes sources (par exemple, études de marché) pour éclairer le choix des modalités de transfert et l’élaboration de programmes.
Vaste connaissance des domaines spécialisés (c.-à-d. nutrition,, etc.) Démontre la capacité d’interpréter les données de base dans le contexte des domaines spécialisés du PAM pour contribuer à la conception, à la mise en œuvre et au suivi des programmes techniques.
Programmes d’urgence Affiche la capacité de contribuer à l’élaboration, à la mise en œuvre et au réalignement de programmes d’urgence de haute qualité.
Engagement stratégique avec le gouvernement Formuler des recommandations approfondies en utilisant de multiples contributions (par exemple, conseils gouvernementaux, recherche, propre expérience) pour renforcer les entités nationales ou infranationales et les programmes de sécurité alimentaire et nutritionnelle appartenant au gouvernement.

QUALIFICATIONS MINIMALES STANDARD & EXPERIENCE REQUISES

Études : Diplôme universitaire du niveau du master dans l’une des disciplines suivantes : sciences sociales, développement international, économie du développement ou dans une discipline apparentée comme les relations internationales, les droits de l’homme, les sciences politiques ou les études humanitaires.

Expérience : Au moins trois (3) années d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dont une (1) expérience professionnelle pertinente dans le domaine de la protection, de préférence dans des contextes humanitaires et de résilience.

Langues : Maîtrise du français et de l’anglais (niveau C).

QUALIFICATIONS MINIMALES POUR L’ENTRÉE DANS CE ROLE

1. Connaissance approfondie de la protection dans les contextes humanitaires et de résilience, y compris la violence sexiste, les questions de politique humanitaire et leur lien avec la sécurité alimentaire et la nutrition.
2. Solides compétences analytiques, rédactionnelles et de communication.
3. Solides connaissances et compétences en matière de formation et de facilitation.
4. Connaissance des politiques du système des Nations Unies et des fonctions des organismes mandatés par l’égalité des sexes.
5. Flexibilité pour voyager à court préavis et dans des environnements difficiles et difficiles.
6. Esprit d’équipe et excellentes relations interpersonnelles.
7. Expérience de l’utilisation de MS Word, MS Excel, MS PowerPoint.

EXPERIENCES SOUHAITÉES POUR L’ENTRÉE DANS LE RÔLE

• Avoir acquis de l’expérience dans la mise en œuvre de programmes techniques (nutrition, etc.).

• Mettre en œuvre des programmes et contribuer à la conception des opérations.

• Avoir contribué aux débats et aux décisions en matière de politiques.

MODALITES ET CONDITIONS D’EMPLOI

– Etre de nationalité Burundaise.
– Durée de contrat : 12 mois renouvelables. Lieu de travail : Bujumbura.
– Période d’essai : Un (1) an.
– Type de contrat : Fixed-Term (FT).
– Grade : NOA.
– Fournir vos trois dernieres évaluations.
– Les demandes seront reçues uniquement en ligne. Les dossiers ne comportant pas de diplômes ne seront pas considérés.
– Le PAM appliquera un processus de sélection rigoureux et transparent comprenant une évaluation approfondie des compétences techniques afin de s’assurer que les meilleur(e)s candidat(e)s soient sélectionné(e)s pour le poste.
– Donner dans votre CV les copies certifiées conformes à l’original des diplômes, de même que les pièces d’identité doivent être attachées dans la création du profile.
– Fournir une preuve de vaccination contre la COVID – 19.
– Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront invité(e)s aux tests.
– Les candidat(e)s non Burundais(e)s ne sont pas éligibles pour ce poste.
– Des femmes qualifiées sont encouragées à postuler.

– Le PAM ne pratique aucune forme de discrimination envers les personnes qualfiees portant des infirmites/malformations corporelles/physiaues/handicaps qui ne les empechent pas d’exercer une activite professionnelle dans leurs domaines de competence.

DATE LIMITE DE DEPOT DES CANDIDATURES

LA DATE LIMITE DE PUBLICATION DE CETTE OFFRE EST FIXEE AU 21 AVRIL 2023 à 23h 59.

.

Le PAM applique une approche de tolérance zéro à l’égard de comportements tels que la Fraude, l’Exploitation et les Abus sexuels, le Harcèlement sexuel, l’Abus de pouvoir et la Discrimination. Tous les candidat(e)s sélectionné(e)s devront adhérer aux normes de conduite du PAM et seront donc soumi(e)s à une vérification rigoureuse de leurs antécédents en interne ou par des tiers. Les candidat(e)s sélectionné(e)s devront également fournir des informations supplémentaires dans le cadre de l’exercice de vérification. Toute déformation des informations fournies au cours du processus de recrutement peut entraîner la disqualification ou le licenciement du/de la candidat(e).

Le PAM ne demandera aucun paiement à aucun stade du processus de recrutement, y compris au stade de l’offre. Toute demande de paiement doit être refusée et signalée aux autorités locales chargées de l’application des lois pour qu’elles prennent les mesures appropriées.


Apply for job

To help us track our recruitment effort, please indicate in your cover/motivation letter where (jobs-near-me.eu) you saw this job posting.